Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


Vert-le-Grand: le pauvre bilan de la municipalité

Publié par Stéphane Huet sur 9 Mars 2009, 10:38am

Catégories : #AGIR Vigilance Citoyenne

Actions Granvertoises Initiatives et Renouveau
Non au bétonnage du village!

Le pauvre bilan de la municipalité


Le Président

Chères Grandvertoises, Chers Grandvertois,

Au terme d’une première année de mandat,
 l’opposition de Vert-le-Grand "AGIR Ensemble" dresse le bilan du fonctionnement du Conseil Municipal  sans  aucun élu d'opposition, dirigé par Jean-Claude Quintard depuis 365 jours.


Ses réunions de conseil expédiées en moins d'une heure sont toujours aussi insipides :  aucun
débat, une simple chambre d'enregistrement, des élus soumis, des adjoints qui n'ont aucune influence, aucune concertation avec les associations, des votes toujours à l'unanimité, une information diffusée au compte-goutte et quasi inexistante vers la population.

Un immobilisme évident et quelques dérives : ex. l'embauche de la femme d'un élu à l'urbanisme, l'utilisation non réglementaire des véhicules de la commune, etc. etc.


Qu'est ce qui a changé à Vert-le-Grand ?

2004 -2007 la révolution en marche a pris fin le 9 mars 2008, notamment à cause des manoeuvres électorales de Jean-Claude Quintard.


Désormais sans opposition il prépare l'aménagement du "centre ville" et une extension tentaculaire de la commune : aboutissement d'un accord conclu dès la fin des années 80 avec le monde agricole et qui coûta son poste au prédécesseur de Jean-Claude Quintard, Monsieur Collot.

Dont Jean-Claude Quintard a  lui-même organisé la chute en téléguidant les panachages de la liste ADIC.

C'est pour cela qu'aujourd'hui, avec l'aide des agriculteurs venus en masse défendre leurs intérêts de propriétaires fonciers, il va mettre en place sur les terres agricoles de Vert-le-Grand son projet de PLU(*) conduit par Pierre MARCILLE.

Notre village va connaître une extension très importante avec un nouveau quartier au niveau du Domaine du Guichet (le fameux "Guichet 3" dont il rêve depuis 20 ans).


Interrogez-vous donc pour savoir pourquoi la commune n'a rien de plus urgent (vu l'état délabré des rues du village) que de refaire à neuf la rue des Sablons jusqu'à la déviation du CD 31!

La lâcheté de Jean-Claude Quintard est telle que lui et son équipe municipale ont  nié pendant la campagne électorale des projets sur lesquels ils travaillent activement dans le plus grand secret aujourd'hui. Vous en aurez d'ailleurs la preuve...

Un an après, le choc de "l'élection surprise" de 2008 est palpable dans les conversations privées : un véritable électro-choc pour le village.


Vert-le-Grand vit dans le faux semblant au moyen d'une propagande orchestrée, mais le vide est là : le village manque d'animation, les associations ont perdu un grand nombre de leurs adhérents, les habitants qui s'étaient réveillés en 2007, ne veulent plus travailler avec l'équipe actuelle et le manifestent en désertant les associations et les rares manifestations organisées par la municipalité.

Quelque chose ne tourne pas rond : même le clocher n'indique plus l'heure exacte !


Nicole SERGENT est arrivée à ses fins : elle a fait paraître, à grands frais pour les contribuables, (plusieurs dizaines de milliers d'euros) son livre de cartes postales commentées, non sans quelques erreurs historiques. Cette somme versée par la commune à l'association qu'elle préside aurait sans doute été plus utile ailleurs. Nous demanderons des comptes sur les ventes exactes de l'ouvrage, ce que Madame SERGENT ne manquera pas de nous communiquer, du moins nous l'espérons.

Pour un grand nombre de Grandvertois la réélection de Jean-Claude Quintard offre un confort et une sérénité dans le quotidien des petits arrangements, les grands perdants sont les personnes désintéressées et écoeurées par les méthodes de gestion du maire.


La vie municipale est au point mort :  normal ce ne sont pas les électeurs de passage que le maire a fait inscrire sur les listes électorales et qui n'habitent pas la commune qui vont faire vivre et dynamiser les associations(*), ces (ses) électeurs ont leur vie loin de Vert-le-Grand.

Et puis, tout le monde le sait : si nos élus avaient eu une victoire "à la régulière", ils seraient plus proches des Grandvertois, on les verrait plus souvent dans nos rues, et en premier lieu le maire qui devrait être le maire de l'ensemble des Grandvertois, surtout dans un village où tout le monde se connaît. L'avez-vous vu souvent discuter avec les habitants en dehors de son bureau ?

Comme disait l'ancien maire de Vert-le-Grand, René COLLOT (un VRAI maire) : "tout le monde ne peut s'apprécier mais chacun se dit bonjour : c'est ça un village ... " Oui, mais ce témoignage date des année 90 et nous sommes en 2009 où les enjeux financiers sont si importants pour le monde agricole que celui-ci a tout fait (même l'inavouable, n'est-ce pas Jean-Jacques CAUCHOIX ?) pour renforcer un clan refermé sur lui même et sur ses intérêts matériels : urbaniser, urbaniser toujours pour avoir l'opportunité de vendre au plus haut des terres agricoles aux promoteurs immobiliers.

Qu'est ce qui doit changer à Vert-le-Grand ?

Notre association reste vigilante et citoyenne, elle va continuer à observer et à noter les transformations de notre paysage, elle va alerter les habitants avant qu'il ne soit trop tard.

Participez aux enquêtes publiques, soutenez les associations qui défendent l'environnement. Réveillez-vous !

Jean-Claude Quintard poursuit sans relâche l'objectif qu'il s'est fixé:
faire de Vert-le-Grand une ville de 4 000 habitants. Il l'a écrit il y a 15 ans.

Grandvertois vous avez voté : vous n'avez  plus la parole (c'est du moins ce que pensent l'ADIC et la municipalité), alors continuez à vous mobiliser avec nous contre le bétonnage de la commune.

Si le PLU(*) est voté, il ne restera plus grand chose du Vert-le-Grand que vous connaissez et que vous appréciez aujourd'hui.


A vous de voir... Demain il sera vraiment trop tard.

Stéphane HUET le 9 mars 2009

(*)PLU. Plan Local Urbanisme

(*) ex. le foyer rural qui a perdu 60 % de ses adhérents en un an !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Bernard Turc 12/03/2009 22:52

La plupart des professeurs ont un  emploi principal au sein de la Communauté d'agglomértion d'Evry donc, le chomage !!!! pipeau !!!!
Si les animateurs étaient si indispensables, la population devraient s' en souvenir aux moments importants !!!! 
Quant au festival de arts dans la rue, il est également fait en partenariat avec la commission culture qui a aussi acheté une prestation pour animation alors !!!! Bernard Turc

JOSSE 11/03/2009 00:43

Cher Stéphane,
 
J'ai lu avec attention ton dernier article sur le Blog Agir Ensemble.
 
Je me permets de t'apporter les précisions suivantes quant à la forte baisse du nombre d'adhérents du Foyer Rural et ses activités
 
1) les démissions du comité de direction qui ont suivi les élections municipales de l'an dernier ont failli faire disparaître le Foyer Rural.
 
2) Faute d'animateurs, des sections ont disparu entrainant par la même une fuite des adhérents.
 
3) Une de ces sections , randonnée s'est reconstituée adossée à la gym volontaire.
 
4) J'ai à plusieurs reprises et fait toujours appel à toutes celles et tous ceux qui souhaitent créer une section au sein du Foyer Rural.
 
5) Le Foyer Rural en collaboration avec le SIMED va organiser un Festival des Arts dans la Rue qui aura lieu les 4 et 5 Avril prochain.
 
Voila quelques précisions qu'il me semblait nécessaire de t'apporter pour une meilleure compréhension.
 
Je profite de l'occasion pour remercier celles et ceux qui nous ont précédé à la tête du Foyer Rural. Leur courage et leur dévouement ont permis à cette belle association de perdurer depuis 40 ans cette année.
 
C'est pourquoi , le comité de direction et moi-même ne peut que déplorer le départ volontaire de certains qui a fait disparaître une section et ses adhérents et qui je le rappelle a failli faire disparaître cette association.
 
Nous avons maintenu 8 sections et leurs professeurs(qui ont failli se retrouver au chômage) et acceuilli une nouvelle section (Children's School)
 
La tâche n'est pas aisée , nous sommes tous bénévoles voir "multi-bénévoles" et pour certains avons une activité professionnelle prenante.
 
Voilà en quelques mots les précisions qu'il me semble indispensable à apporter à ton article.
 
Je ne doute pas que tu sauras corriger ces inexactitudes car je te sais comme moi soucieux de la réalité des faits.
 
Je reste à ta disposition pour te fournir tous les renseignements complémentaires dont tu pourrais avoir besoin.
 
 
Bien Cordialement.
 
 
                                                                                                    Olivier Josse Président du Foyer Rural

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents