Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


VERT-LE-GRAND 2013 L'ATTITUDE DU MAIRE ET DE SES 5 ADJOINTS NOUS INTERPELLE !

Publié par Bureau AGIR Ensemble Pour Vert-Le-Grand sur 6 Juin 2013, 17:15pm

Catégories : #Vert-le-Grand AGIR ensemble en 2013

LE GROUPE D’OPPOSITION MUNICIPAL

Construire l’alternative de demain !

 logo AGIR 2014

 

AGIR votre 1er site d'informations-actualités à Vert-le-Grand-Essonne

 

    " Domaine de la Saussaie 2013 " 

DANS QUEL MONDE LE  MAIRE DE VERT-LE-GRAND VIT-IL ?

 

Madame, Monsieur,

 

Nous reçevons un bon nombre de lettres et de courriels de Grandvertois. Très rarement, nous les publions dans notre blog à l’attention des lecteurs.

 

Certains d’entre-eux ne nous laissent pas insensibles et nous nous sentons dans l’obligation de les porter à la connaissance de tous. C’est le cas de la lettre figurant en pièce jointe.

 

Dans ce cas, nous ne comprenons pas l’attitude du maire de Vert-le-Grand JC Quintard.

Peut-il nous donner des explications claires et nettes ? Fait-il preuves d’humanité ?

 

L’attitude du maire et de ses 5 adjoints nous interpelle ! Mais aussi le manque de réaction des 12 autres élus du Conseil municipal ! le maire de Vert-le-Grand se fait fort de rappeler qu’il est sans opposition au sein du conseil municipal, il est le "chef "que personne n'ose contester...N'est-elle pas belle la démocratie municipale ?

 

Nous souhaitons quelques explications de texte sur les raisons et conditions du licenciement du gardien du Domaine de la Saussaie. A-t-il quelqu’un à placer ? Quelqu’un issu de son proche entourage ou de la famille de la secrétaire générale de la mairie ?

 

Madame, Monsieur, nous ne sommes pas insensibles à l’interpellation de la fille du gardien du Domaine de la Saussaie sur le devenir de son père. Nous allons suivre le dossier et vous informer de la suite. Dans l’immédiat, lisez la pièce jointe, la lettre de sa fille adressée au Préfet de l’Essonne.  

 

Mr Le Préfet de l’Essonne,

je prends le soin de vous informer d’une situation d’urgence concernant mon père, Mr Christian Lapaillotte, avec lequel j’ai habité 18 ans au domaine de la Saussaye à Vert-Le-Grand, où il fût gardien depuis 1993 jusqu’à son licenciement en juin 2012 et où ma mère fût au service de Mr feu de Galliffet jusqu’à ce qu’elle soit emportée par la maladie en octobre 2004.

En mai 2012, la Safer Ile de France a fait l’acquisition du domaine auprès des héritiers de Mr feu le Marquis de Galliffet pour rétrocéder le domaine  à la commune de Vert-Le-Grand le 31 octobre 2012 contrairement à la rétrocession programmée courant 2013.

Mon père a accompagné avec une humanité désintéressée, feu Mr de Galliffet jusqu’à sa mort tout en prenant soin du domaine et devait être, comme les pièces jointes le prouvent, réengagé par les différents propriétaires. Il a  également soutenu dans les moments les plus difficiles les locataires du domaine et, avant tout, il a contribué à la possibilité du maintien de Mr Roland Dubillard à son domicile de la  Bergerie dans les derniers mois de sa vie afin d’exaucer son désir de ne pas être hospitalisé. Mme Maria Machado, veuve de Mr Roland Dubillard, nous a exprimé à mon père et moi, sa profonde reconnaissance.

Humainement, je me sens obligée d’intervenir en sa faveur et vous demander de bien vouloir prendre en compte les vertus morales de mon père.

Mon père aujourd’hui se trouve sans travail et sous la menace imminente d’expulsion de son logement de fonction suite au licenciement abusif a contrario des engagements des différents propriétaires stipulant, pour chacun d’entre eux, le transfert de son contrat de travail ainsi que de son logement de fonction.

Mon père s’est vu contraint d’engager, après son licenciement abusif, un avocat afin d’ouvrir une procédure judiciaire impliquant les différents propriétaires car les conséquences de cette situation sont, non seulement, la perte de son travail, mais aussi, la perte de son logement de fonction. A l’âge de 59 ans, il cherche assiduement un autre travail en accord avec son expérience et sa qualité de vie ( les propositions faites par Mr Jean-Claude Quintard, Maire de Vert-Le-Grand, à mon père pour un autre travail et un logement étaient totalement inacceptables ). De l’expulser avant que sa situation soit résolue me semble un acte trop violent et trop injuste. Bien au contraire, le bon sens civique de Mr le Maire et la parfaite connaissance du domaine de mon père auraient dû plus que justifier son transfert de contrat de travail.

L’exécution de la menace d’expulsion prononcée par Mr le Maire de  Vert-Le-Grand serait pour l’esprit civique d’une commune, un outrage contre la mémoire patrimoniale de feu Mr le Marquis de Galliffet et de Roland Dubillard, officier des Arts et Lettres, chevalier de la légion d’honneur et un des écrivains français majeur de notre temps. Sa veuve habite toujours au domaine de la Saussaye à Vert-Le-Grand, et ce, depuis 1990 et, à ma connaissance, continue son action éducative et culturelle dans l’Essonne.

Je m’excuse par avance, Mr le Préfet de l’Essonne, de solliciter votre bienveillance si urgemment, et vous demande de bien vouloir prendre connaissance du dossier joint vous expliquant toute l’évolution de cette menace extrême d’expulsion.

Veillez agréer, Mr le Préfet de l’Essonne, l’expression de mes sentiments les plus conscients de la difficulté de votre décision.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents