Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


Audit technique,juridique, financier de la SEMARDEL

Publié par SH sur 5 Janvier 2007, 20:36pm

Catégories : #TRAITEMENT DES DECHETS


A
ctions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Rappel des faits : Le 10 juin 2004, à l'initiative d'un maire adjoint de Vert-le-Grand aujourd'hui membre du groupe AGIR, la commune de Vert-le-Grand était la première à demander un audit technique, juridique et financier de la SEMARDEL et de ses filiales.


Nous avions pris cette décision car nous disposions de nombreuses informations concordantes qui nous alertaient sur la gravité de la situation.

 Malgré de nombreuses relances auprès du maire de Vert-le-Grand – un des principaux dirigeants du SIREDOM - celui-ci n'a pu, ou peut-être, n'a pas voulu que cette demande aboutisse.

Il aura fallu attendre près d'un an et demi plus tard, le 17 octobre 2005, pour que la nécessité d'un audit  réapparaisse au plus haut niveau avec la décision du Président du Conseil général de l'Essonne de « demander à un cabinet indépendant d'expertiser la situation juridique et financière du SIREDOM, de la SEMARDEL et de  ses filiales ». Le Président du Conseil général demande également que soit proposé « un plan d'investissement pluriannuel du SIREDOM et de la SEMARDEL : pour améliorer l'outil technique dont la fiabilité est parfois mise en cause... ».On ne saurait mieux dire.

 

Nous sommes donc aujourd'hui en droit de demander au maire de Vert-le-Grand pourquoi il a montré si peu d'empressement à faire exécuter une délibération, qu'il est vrai, il a voté à contrecoeur.

 

Et si l'audit devait conduire à prendre des décisions aux conséquences financières graves pour les communes membres, on peut tout aussi légitimement se demander combien d'argent aurait pu être économisé si on avait  engagé cette expertise dès juin 2004, comme nous l'avions demandé.

 

Que les choses soient claires : notre action n'a qu'un but : connaître enfin la vérité sur un dossier qui concerne au premier chef les contribuables de Vert-le-Grand et trouver des solutions justes et acceptables pour le traitement de nos déchets. A cet égard, rappelons que le maire de Vert-le-Grand n'a pu obtenir de compensation financière pour la présence de la nouvelle décharge et que, de ce fait, la commune a un manque à gagner de 600 000 euros par an, ce qui aura nécessairement des répercussions budgétaires – en particulier sur nos investissements.

Nous n'oublions pas aussi qu'il est l'intérêt de Vert-le-Grand que le groupe SEMARDEL – principal employeur et contribuable de la commune et de la CCVE soit bien géré.

Il était de la responsabilité du SIREDOM - principal actionnaire de la SEMARDEL - qu'il en soit ainsi : la situation actuelle a malheureusement démontré le contraire. L'absence de contrôle du SIREDOM sur la SEMARDEL a conduit aux dérives que l'on est forcé de constater aujourd'hui.

 

Devant ces faits, une solution s'impose : la mise en place d'une équipe entièrement nouvelle au SIREDOM qui aura pour lourde tâche d'éclairer le passer et de préparer l'avenir.

  Qu'en pense le maire de Vert-le-Grand ?

Il y a un mois, le 29 septembre 2005, nous vous rendions compte de la réunion du comité syndical du SIREDOM du 28 septembre qui laissait entrevoir d'importantes augmentations  de tarifs de traitement de nos déchets. Aujourd'hui, nous devons, de nouveau, vous informer sur ce dossier, à l'occasion d'une importante décision du Président du Conseil général.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents