Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


UN PANNEAU AU COEUR DE LA DISCORDE le parisien du 29 juillet 2009

Publié par Stéphane Huet sur 29 Juillet 2009, 23:22pm

Catégories : #AGIR Vigilance Citoyenne

Vert-le-Grand

Un panneau au coeur de la discorde

 


Stéphane réclamait un panneau d'affichage, il là ! Impossible de le louper, la mairie de Vert-le-Grand, commune de 2321 habitants, le lui à collé à 10 cm de son pavillon. En prime, une fissure est apparue dans le mur de clôture. " C'est une vengeance ", souffle Stéphane HUET, ancien conseiller municipal et Président de l'association Agir, qui s'oppose régulièrement au maire UMP Jean-Claude Quintard.

Dernier épisode en date : l'élu a attaqué Agir en justice pour les propos tenus sur son blog*. Le tribunal doit trancher à la rentrée.

" une volonté de vengeance"

Depuis plusieurs mois, l'association demandait un panneau d'expression, prévu par la loi. Tenue de se conformer aux textes, la mairie a abdiqué. mais plutôt que d'implanter l'objet dans le centre ou devant l'hôtel de ville, la mairie a choisi curieusement la rue des Botteaux. Le quartier est certes résidentiel, mais excentré et peu passant. La rue se finit dans les champs. Mieux, l'arrêté signé du maire précise que ce nouvel équipement sera installé au n°13, c'est-a-dire devant chez les HUET.

Jeudi soir, la famille est tombée sur le panneau, monté mercredi, en rentrant des vacances. Dans sa boite aux lettres aux lettres, un mot du maire l'informe de cette implantation. "un abus de pouvoir inadmissible, une volonté de vengeance, lâche Stéphane Huet, estomaqué. M Quintard ne fait pas la part des choses entre le combat politique d'une association et la vie personnelle d'un administré.

Mes trois enfants sont choqués. Une de mes filles ma demandé si le maire allait s'en prendre à la maison !

"Tout le monde me réclame de l'information, alors ou est le problème ?" répond Jean Claude Quintard, qui plaide l'innocence.

L'emplacement ? " Un hasard ", assure-t'il, ajoutant : " Pourquoi pas là ? C'est un centre résidentiel ou il n'y a pas d'affichage. On ne va pas rajouter un panneau sur la mairie. Il y en a déjà plein."

Stéphane Huet va poursuivre la commune en justice.

 

Benjamin Jérôme

le Parisien du 29 juillet

Le tribunal administratif de Versailles à condamné la municipalité !

Le 20/12/2012 l’arrêté du maire Jean-Claude Quintard, instituant la pose du panneau a été annulé par le tribunal et la commune condamnée à verser à Stéphane HUET la somme de 300,40 €

Historique du dossier

http://agirensemble.over-blog.com/article-34270588.html
http://agirensemble.over-blog.com/article-34122410.html
http://agirensemble.over-blog.com/article-34352487.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents