Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


Vert-le-Grand: Jean Claude QUINTARD, bétonneur approuvé par son conseil municipal...

Publié par Stéphane Huet sur 14 Mars 2009, 09:40am

Catégories : #AGIR Vigilance Citoyenne


A
ctions Granvertoises Initiatives et R
enouveau
Non au bétonnage du village!



Jean Claude QUINTARD, bétonneur approuvé par son conseil municipal...
 
A chaque mandat de maire, Vert-le-Grand voit son lot de catastrophes sur le plan de l'urbanisation de la commune.
 
Voilà 21 ans que Quintard s'entête à ne pas respecter les veilles pierres et l'histoire du village avec son urbanisation incohérente, incompatible avec le caractère rural de la commune.

Et bien entendu, comme d'habitude, pour Quintard, c'est toujours la responsabilité des autres : la DDE, l'entrepreneur ou l'absence de règlement d'urbanisme, voire même la responsabilité de l'adjoint à l'urbanisme... Pas de chance pour Pierre MARCILLE !  Pourtant, depuis 21 ans, aucun effort n'est fait pour canaliser l'appétit sans limite des promoteurs :  pourquoi ? SEUL LE MAIRE POURRAIT REPONDRE !
 
Cher village que vas-tu devenir ? Je ne suis que le simple témoin d'une dégradation encore invisible aux yeux de certains mais elle est pourtant bien réelle...
 
Non, je ne me résigne pas. J'exprime une forme gênée devant cette métamorphose vers le banal. Dans nos bois nous avons droit au "massacre à la tronçonneuse" (mare du Guichet, Bois du Télégraphe) et dans nos anciens quartiers, c'est le  "massacre à la bétonneuse"!
 
La rue des Botteaux a toujours été prise, même par Quintard, comme exemple d'une rue typique du village, appréciée et valorisée par ses riverains dont certains ont dépensé beaucoup d'argent pour embellir leur maison dans le respect du patrimoine (murs à l'ancienne, etc.).
 
Venez donc voir aujourd'hui ce que le maire a laissé construire à l'entrée de la rue : vous comprendrez alors ce que signifie pour Quintard et les élus de l'ADIC le mot "réhabilitation" . A la place d'un corp de ferme très ancien, en pierre et poutres de chêne, le promoteur a, avec la complicité de Quintard, défiguré l'endroit. Une surdensification de logements, un toît recouvert de banales tuiles mécaniques à la place des anciennes tuiles plates, un local poubelle en plein centre de la façade et une sortie non sécurisée à angle droit avec une absence totale de visibilité (qu'en pense Serge VASSORT le "spécialiste" de la sécurité ?).
 
Voilà une rue et une propriété qui auront été épargnées pendant des dizaines et des dizaines d'années et il n'aura fallu que quelques mois à Quintard et au promoteur pour défigurer définitivement.
 
Qu'en pense Nicole SERGENT qui prétend défendre le patrimoine et consacre plusieurs pages de son recueil de cartes postales à la rue de Botteaux et se rend complice par son silence de cette atteinte caractérisée à notre environnement rural.

Il est vrai que je parle de notre attachement à notre village alors que la préoccupation première du maire est de le transformer en une ville de 4 000 habitants. Alors tant pis pour le style, l'histoire et le respect de la mémoire des anciens qui se sont battus pour que la commune garde ce caractère rural tant apprécié des nouveaux habitants...


Les Grandvertois ont voté !
 
 

Aucun d'espace vert à l'arrière que du béton !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents