Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


CCVE :NOUVELLE INGERENCE DANS LA VIE D'UNE COMMUNE MEMBRE

Publié par Stéphane Huet sur 10 Février 2009, 14:13pm

Catégories : #CCVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES
 DU VAL D'ESSONNE :


NOUVELLE INGERENCE DANS LA VIE D'UNE COMMUNE MEMBRE
 
Nous étions nombreux à avoir constaté l'attitude désinvolte, pour rester courtois, du président de la communauté de communes lors des voeux du maire d'Echarcon à sa population le 10 janvier 2009 : mâchonnant du chewing-gum, sourire narquois aux lèvres.
N'ayant pas apprécié les paroles, pourtant sensées, du maire de la commune, Patrick Imbert a fait distribuer aux frais de la CCVE un journal de réponse de 4 pages.
Nous publions ci-dessous, pour votre information, le texte de la lettre que le maire d'Echarcon vient d'adresser à l'ensemble des membres du conseil communautaire et nous enverrons à ceux qui nous en feront la demande l'ensemble des documents concernés.
......................... 
 
Echarcon, le 09-02-2009  
                 

Madame, Monsieur, Chers Collègues,

 

Je me permets de vous adresser 3 documents joints :

 

I Mon discours de voeux (10 janvier 2009).

 

II  Un « torchon en couleur » avec le logo de la CCVE, signé P. Imbert (créé et distribué avec l'argent public de la CCVE), dans les boîtes à lettres d'Echarcon et aux associations et entreprises travaillant avec Echarcon (sans doute pour créer le maximum possible  de nuisances !) ; il s'exprime prétendument en votre nom.

 

III La réponse distribuée par moi (à mes frais) dans les boîtes à lettres d'Echarcon.

Remarques :

 

        1 ) Il est parfaitement admis par P. Imbert que l'on dise des compliments adressés à la CCVE, mais celui-ci n'admet pas que l'on exprime des critiques !

Cela porte un nom : c'est la CENSURE !

Circonstance aggravante : il voudrait que les Maires s'autocensurent !

 Admettez-vous cela ?

 

        2 ) P. Imbert s'octroie le droit de s'exprimer au nom de mes « collègues » de la CCVE que, d'après lui, je n'ai « de cesse que d'agresser en réunion ». Certes, je suis passionné par la défense des intérêts d'Echarcon (et non par mes propres intérêts !). Vous estimez-vous agressés ? Lui avez-vous donné mandat de s'exprimer en votre nom ? En général, n'êtes-vous pas assez matures pour vous défendre vous-même sans vous mettre sous sa haute protection ?

 

        3 ) Il s'octroie le droit d'utiliser les moyens d'impression et l'organisme de distribution de la CCVE (donc il utilise l'argent public de la CCVE). Estimez-vous cela normal ?

 

        4 ) Je n'ai pas lu dans les statuts de la CCVE que le Président ait un « droit de CENSURE » concernant le discours de voeux d'un Maire dans sa commune ! Si on laisse passer cela, si vous laissez passer cela, c'est la création d'un précédent fâcheux.

Où s'arrêtera-t-il ? Où l'arrêterez-vous ? Accepterez-vous que les Présidents qui lui succèderont adoptent la même attitude… et se permettent de « corriger » le discours de voeux dans votre commune ?

 

            Pour que vous puissiez juger « sur pièce » je vous expédie ces 3 documents.

 

            Pour les « critiques littéraires » en herbe, je précise que mon discours de voeux est travaillé en abusant de la ponctuation, des guillemets, des parenthèses, des caractères gras, italiques, soulignés …. Il est conçu pour être lu à haute voix par moi et pour que je puisse y glisser des changements de débit, de puissance sonore, de tonalité, d'articulation,… des pauses…....

 

Bonne lecture.

Cordialement.                                                                       

Robert Coquidé
Maire d'Echarcon
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents