Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Actions Grandvertoises Initiatives et Renouveau

Le courage de dire, la volonté AGIR Défendre les intérêts des habitants de Vert-le-Grand et promouvoir la démocratie participative dans la commune. Ouverte à toute personne résidant à Vert-le-Grand ou pouvant y justifier d'une attache, sans distinction de sexe, de race, de religion, de philosophie ou d'appartenance politique.


Election du président de la CCVE

Publié par Stéphane Huet sur 31 Mars 2008, 11:49am

Catégories : #CCVE

Mardi 15 avril 2008
Espace Georges Brassens
Itteville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

HUET 04/04/2008 11:18

Soutien à la candidature
De Xavier Dugoin à la présidence de la CCVEMadame,MonsieurLe  15  avril  2008,  nos  communes  vont  devoir voter pour  élire le nouveauprésident et les  vice-présidents de notre communauté de communes.
En 2004 j'avais mis en garde vos élus contre le « ticket choc » Imbert/Quintardqui se présentaient, l'un, comme le successeur du président fondateur,  Monsieur de Bourbon-Busset et l'autre en tant que 1er vice-président.A  cette  époque  j'avais  alerté les élus contre la volonté de ces candidats de s'emparer du pouvoir  pour mettre en place une urbanisation injustifiée de nos communes.Aujourd'hui, ces mêmes élus repartent à nouveau à la conquête du pouvoir.Candidat  aux  élections cantonales de 2008, j'ai eu le plaisir de rencontrerun  grand  nombre  d'administrés des 12 communes du canton de Mennecy, et, à magrande   surprise,  beaucoup  m'ont  fait  part  de leur  mécontentement à l'égard de leur conseiller  général injoignable, éloigné de leurs préoccupations, voire  complètement absent du débat politique. Vous n'êtes pas sans savoir que ce conseiller général, Patrick IMBERT, a dirigé laCCVE, dont beaucoup de compétences prises ont été vécues comme des échecs : ordures ménagères, transport, etc. sans parler d'un  SCOT qui prévoit une urbanisation  à  outrance  au détriment de  la  préservation  de  nos  plateaux agricoles (Chevannes /Mennecy) et (Vert-le-grand / Echarcon).
A mes  yeux,  le  seul  représentant  capable  de  tenir  ses engagements  et de conduire efficacement la communauté de communes, est donc le nouveau maire de Mennecy, Xavier Dugoin, qui durant sa campagne a pris des engagements très clairs quant à l'avenir et au fonctionnement de notre communauté de communes.
Ni  Patrick Imbert, ni Jean Claude Quintard (qui se trouve aujourd'hui face à21  réclamations suite à son élection dans sa commune) ne sont  à  la  hauteur  de  la tache de conduire de façon impartiale la communauté de communes  jusqu'en  2014.
 
Nous avons besoin d'un président efficace et représentatif, pour que notre communauté soit de nouveau en mesure  d'offrir  un  service équitable, juste et transparent  dans chacune de nos 17 communes.
 
Stéphane HUETConseiller communautaire, représentant la commune de Vert-le-GrandCandidat aux élections du canton de Mennecy

HUET 04/04/2008 11:16

Troisième tour des municipales : Election des présidents des communautés de communes

On en parle moins et pourtant ce scrutin indirect va avoir son importance.
En effet seront élus, les présidents des communautés de communes (d'ici le 18/04 pour les plus importantes). Ces grands ensembles, financés en partie par la taxe professionnelle, gèrent de grands projets dans l'intérêt des villes qui les composent.
En 2007 les présidents se sont prononcés pour une élection dès 2014 au suffrage universel direct pour impliquer directement le citoyen.
Il y a plusieurs niveaux d'intercommunalités.
Les plus importantes sont les communautés urbaines. Il y en a aujourd'hui 14 : Lyon, Lille, Marseille, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Nancy, Brest, Dunkerque, Le Mans, Arras, Le Creusot – Montceau-les-Mines, Cherbourg, Alençon.
Elles ne touchent pas directement l'Essonne. Notre département compte des communautés d'agglomération et des communautés de communes.
Les communautés d'agglomération doivent compter un minimum de 50 000 habitants ; comporter une commune d'au moins 15 000 habitants, ou le chef-lieu du département; être géographiquement d'un seul tenant et sans enclaves. La loi impose aux communautés d'agglomération l'exercice de certaines compétences : développement économique, schéma directeur des transports, programme local de l'habitat, politique de la ville. Dans d'autres domaines, elle octroie des droits mais laisse aux communautés davantage de latitude pour les exercer ou non : voirie, assainissement, eau potable, environnement et déchets, équipements culturels et sportifs (3 compétences au moins parmi les 5 citées).
Les communautés d'agglomération de notre département sont : Seine-Essonne, Plateau de Saclay, Val d'Orge, Val d'Yerres , Évry Centre Essonne, Les Lacs de l'Essonne, Sénart Val-de-Seine, Europ'Essonne.
Contrairement aux autres intercommunalités, les communautés de communes ne sont pas soumises à un seuil minimum de population. La seule contrainte est la continuité géographique, qui ne remet pas en cause les communautés de communes créées antérieurement.
Les communautés de communes de notre département sont : Cœur du Hurepoix, Vallée de l'École, l'Arpajonnais, l'Étampois, les Portes de l'Essonne, Pays de Limours, Val d'Essonne, Entre Juine et Renarde, le Dourdannais en Hurepoix.
Enfin il y a des intercommunalités partagées avec d'autres départements : communauté d'agglomération des Hauts de Bièvre, communauté de communes du Grand Parc, communauté de communes du Plateau Briard.
 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents